Lampe frontale puissante : comment bien choisir son modèle ?

Les lampes frontales constituent un excellent moyen d’éclairage à la nuit tombée. Il est donc primordial de choisir le bon équipement afin de pratiquer vos activités outdoor en toute sécurité. Toutefois, toutes les lampes ne se valent pas en matière d’autonomie ou de puissance. Pour faire le bon choix, il est impératif que vous soyez renseigné sur leurs différentes caractéristiques. Voici de quoi vous orientez dans le choix de vos lampes frontales.

Tenir compte de la source d’énergie

Il est indéniable que les lampes rechargeables ont de nos jours de la côte. Mais leurs cousines les pile ne sont toutefois pas dénuées d’intérêt. Certaines présentes jusqu’à 200 heures d’autonomie ce qui vous assure forcément des sorties de nuit en toute sérénité. Ainsi, la pile propose une autonomie deux fois plus importante que celle de la batterie.

A découvrir également : Yamaha R1 1000 2022 : un voyage à vitesse extrême

Les lampes frontales présentent, elles aussi, un avantage de taille de leur côté. Vous aurez la possibilité de recharger la recharge dès que celle-ci sera déchargée. Et cela à n’importe quel moment.

Notez que les piles ne sont toujours disponibles et vous pourriez ne plus en avoir en stock. Pour combiner les deux types d’avantages certains fabricants vous proposent une solution hybride. Vous avez donc un fonctionnement sur batterie et avec la possibilité d’utiliser des piles. C’est d’ailleurs la meilleure option que vous pouvez trouver.

Lire également : Les équipements sportifs les plus populaires

Tenir compte du lumen

La puissance de votre lampe frontale est souvent exprimée en lumens. Elle est déterminante pour vous assurer un confort de vision durant votre activité. Ainsi, la puissance en lumens influe sur les critères de choix de votre lampe. En effet, plus la puissance en lumens est élevée plus l’éclairage sera fort. Il est donc impératif de tenir compte de la puissance de Lumens notamment en fonction de l’activité pratiquée.

Par exemple, une lampe frontale de moins de 100 lumens serait largement suffisante pour du camping. Par contre, si vous pratiquez de l’alpinisme, il vous faudra une lampe de plus de 200 lumens. Toutefois, sachez que la distance d’éclairage n’est pas liée au lumen contrairement aux idées reçues.

Tenir compte de la largeur du faisceau et la distance d’éclairage

La distance d’éclairage est fortement liée à la forme du faisceau. Vous trouverez des faisceaux larges ou à l’inverse des faisceaux focalisé. Pour discerner des éléments proches un faisceau large serait moins efficace qu’un faisceau focalisé.

Par exemple, le faisceau large serait plutôt agréable si vous randonnez en montagne de nuit. Votre activité déterminera donc le choix de votre lampe frontale.

Par ailleurs, quel que soit le type de faisceau choisit l’autonomie sera plus ou moins fortement impactée.

Prendre en compte l’autonomie

L’autonomie d’une lampe frontale baisse avec le temps, c’est un fait. Ce temps peut être plus ou moins long selon votre mode d’utilisation.

Ainsi, si le mode d’éclairage est au maximum, l’autonomie diminue extrêmement vite. Par contre, si le mode d’éclairage est faible ou intermédiaire, la durée d’autonomie sera assez longue. L’autonomie est donc déterminante selon votre usage. Les fabricants l’ont bien compris et de ce fait ont lancé deux modes de consommation géré de manière électronique.

Le Constant lightning : ce mode d’éclairage va vous permettre de garder une puissance d’éclairage constante au fil du temps. Cela quelle qu’en soit la quantité d’énergie disponible. L’inconvénient ici est par contre la diminution drastique de l’autonomie.

Le reactiv lightning : ce mode d’éclairage est bien différent. Ici, les lampes sont équipées d’un capteur de luminosité. Ce capteur a pour but d’adapter l’intensité de l’éclairage selon les conditions de votre champ visuel. Ainsi, lorsque vous regardez au loin dans un environnement très sombre l’intensité de l’éclairage augmente. Ce mode d’éclairage est particulièrement apprécié au niveau des sports intensifs.

Certains modèles très avancés proposent de cumuler les utilités de ces deux technologies.

Prendre en compte le facteur d’échantéité

Si vous êtes un amoureux des sports plein air, vous ne pouvez pas laisser la pluie être un obstacle pour vous. Le niveau d’étanchéité de votre lampe frontale est donc un critère à prendre en compte.

Habituellement, toutes les lampes frontales sont relativement étanches. Toutefois, la résistance à l’eau peut varier. Elle s’exprime sous forme de norme IPX. Pensez à vérifier que votre lampe ait une résistance à l’eau comprise entre IXP4 et IXP6.

ARTICLES LIÉS